Les lieux à visiter

L'église Notre Dame

 

L'église Notre Dame date du 13ème siècle, restaurée au 16ème siècle : 3 nefs voutées, abside à 3 pants 14e, porte sud romane, chapelles latérales, hautes baies à colonnettes, piliers de la nef avec chapiteaux à décoration végétale, portail à fronton Renaissance, clocher massif à contreforts à 4 pans. A l'extérieur, croix de mission en fer forgé 1864. A remarquer également à l'intérieur, statues ex-voto du martyr de saint Blaise en 1604, toile de sainte Anne et la Vierge avec sainte Catherine (17ème siècle). A l’extérieur également, une croix en pierre (16ème siècle).

L’Eglise fut toujours entretenue correctement. La plus grosse réparation date de 1784, le pilier avant du côté du chœur soutenant le clocher menaçait de s’effondrer, ce qui explique aujourd’hui son architecture différente des autres. La réfection totale du clocher eut lieu en 1954. Cette année-là également eut lieu la désaffection du cimetière l’entourant.

Signalons enfin qu’aujourd’hui, notre église est illuminée les samedis et dimanches, le vieux coq rouillé a été remplacé fin 1989.

 

Un fait cependant à noter : de 1794 à 1801, il n’y eut plus à Beines, de « Citoyen-curé » et l’église fut déclarée « Temple de la Raison ». On y tenait des réunions et célébrait les fêtes républicaines selon le Calendrier Républicain (Fête de l’Etre Suprême de la Raison, Agriculture, etc..). Selon ce calendrier, il y avait 12 mois et 30 jours, plus 5 ou 6 jours. Les semaines étaient remplacées par des décades (10jours), 3 décades faisant un mois.

 église

Le lac

 

 L'extension du vignoble, grâce à la restructuration des terres d'appellation contrôlée, a nécessité l'installation d'un système de protection contre les gelées de printemps particulièrement fréquentes dans ce secteur.

Ainsi, tout près du village, un lac artificiel a été créé en 1978 pour lutter contre les gelées par un système d'aspersion d'eau sur les vignes. Il s'agit d'une vallée parcourue par un ruisseau retenu par une digue qui constitue une réserve d'eau artificielle.

Ce système de pompage dit par "aspersion" est l'un des plus grands d'Europe, ce réservoir artificiel s'étend sur 15 hectares le long de la route d'Auxerre à Chablis et présente une capacité de 450 000 m3. L'eau ainsi retenue peut en très peu de temps être envoyée dans plus de 40 km de tuyauterie et arroser près d'une centaine d'hectares de vignes, en les maintenant à une température avoisinant 0°c et en créant une pellicule de glace sur les ceps et leurs bourgeons.

lac 1

Ce lac est une propriété privée et géré par l’Association Syndicale Autorisée des Vaux Ragon et Vaux de Longue. Elle fut créée en 1976 par la volonté des agriculteurs et viticulteurs de Beines et Milly. Elle a pour but la construction, l’entretien et l’exploitation de chemins d’exploitation, de fossés d’assainissement et d’un système collectif de lutte antigel.

 lac 2lac 3

  

 Le lavoir

 

 beines lavoir

 

  Le lavoir est bâti vers 1880 puis restauré. Il est alimenté par les sources du haut du village.

 

Les  portes du village

3 portes jadis étaient fortifiées, des vestiges de supports en pierre existe Porte d'AUXERRE.